Littérature & société N° 11           Automne - Hiver 2007
Djebel Libnân, Montagne blanche... Le Liban, emporté par les désordres du monde, bousculé par le chaos de la région, déchiré par les haines tenaces des confréries obscures, le Liban se meurt. On se demande ce que font les dieux, puisque tous semblent se réclamer d’eux. En tout cas ils n’entendent pas l’angoisse des enfants ni les cris des femmes, encore moins l’explosion des voitures piégées. Il faut bien peu de chose pour mourir aujourd’hui à Beyrouth. Mais peut-être que ceux qui crient le nom des dieux dans les rues veulent simplement cacher leur volonté trop humaine de mort. Et de pouvoir.  
Quand nous avons décidé d’ouvrir Siècle 21 aux écrivains libanais, le pays semblait avoir retrouvé la paix, même si nous savions bien que ce répit était précaire, que la mort rôdait, attendait son heure. L’heure est venue.
Le dossier Écrivains libanais d’aujourd’hui est exceptionnellement important parce que nous avons voulu donner la parole au plus grand nombre : écrivains de l’intérieur et exilés, écrivains de langue arabe, française et anglaise. Mais quels que soient le pays ou la ville d’où ils écrivent, quelle que soit la langue qu’ils emploient, tous nous disent le déchirement : celui du pays perdu, de l’espoir perdu, de l’équilibre perdu. Équilibre qu’avait voulu la SDN au lendemain de la Première Guerre mondiale, équilibre fragile comme toutes les choses humaines, mais par là même exemplaire. Mais les dieux, semble-t-il, ne l’entendaient pas ainsi. Les dieux, ou plus simplement les hommes.
Deux autres dossiers composent ce numéro : le dossier « Hors cadre » qui présente un remarquable écrivain autrichien peu connu en France, Heimito von Doderer ; et un dossier thématique : Cafés, bistrots et zincs, lieux de rencontre ou de solitude, de plaisir ou de travail, qu’affectionnent les écrivains.
 
Éditorial Sommaire
ÉCRIVAINS LIBANAIS D’AUJOURD’HUI
Dossier coordonné par Marilyn Hacker avec l’aide de Vénus Khoury-Ghata et d’Antoine Jockey
Salah Stétié : Les doigts
Yasmina Traboulsi : Amers
Paul Chaoul : D’innombrables étoiles mûrissent dans tes yeux
Vénus Khoury-Ghata : Les obscurcis
Anne-Sophie Riquier : Écritures de guerre, paroles d’espoir : 
            les romancières du Liban  contre la violence
Etel Adnan : Au cœur du cœur d’un autre pays
Hoda Barakat : Viva la diva !
Akl Awit : Un ciel ami
Abdo Wazen : Jardins inachevés
Hayan Charara : Mère et fille se noient
Nohad Salameh : Le désert
Najwa Barakat : Ya Salâm
Elmaz Abinader : Préparatifs avant occupation
Joumana Haddad : Les filles de Lilith
Samer Abou Hawwash : Après Bob Dylan
Lawrence Joseph : Nègre sable        T Télécharger
Elias Khoury : Le roman, le romancier et la guerre civile au Liban
Bassam Hajjar : Certaines choses que je suis le seul à connaître
Chawki Abou Chakra : Je m’assois comme la balle
Hanân al-Cheikh : Dans un hammam marocain
Adonis : Beyrouth

HORS CADRE : HEIMITO VON DODERER (1896-1966)
François Grosso : Présentation 
Heimito von Doderer : Mort d’une dame en été
Heimito von Doderer : Sept variations sur un thème de Johann Peter Hebel  (1760-1826) 
Heimito von Doderer : Deux mensonges ou Une tragédie antique au village

BISTROTS, CAFÉS ET ZINCS
Dossier coordonné par Marilyn Hacker et Catherine Pierre-Bon
Gil Jouanard : « Bistro ! Bistro ! »
Sina Queyras : Deux poèmes
Luis Mizón : Les bars de Valparaiso dans la mémoire d’un naufragé 
Timour Muhidine : En rade    T Télécharger
Andrea Zanzotto : Extatiques-malignes
Gabrielle Althen : L’usage des cafés 
Ana Maria Shua : La meilleure pizza du monde
Florence Trocmé : La houleuse abondance des mondes
Leila Sebbar : Cafés assis, cafés debout
Jean-Christophe Capit : Correspondance au bar Édith Piaf

CHRONIQUES
En rev’nant de l’expo
Jean-Marie Chevrier : Les enquêtes de l’inspecteur Breyten

Paroles gelées
Jérôme Vérain : À bas la morale, vive l’éthique !     T Télécharger

Passants du siècle
Jean Guiloineau : Charles Baudelaire, 20 août 18577C57AA05-8644-41A7-8A18-1FE5F754D281_files/Negre%20sable%20LJ%2011.pdf7C57AA05-8644-41A7-8A18-1FE5F754D281_files/En%20rade%20TM%2011.pdf7C57AA05-8644-41A7-8A18-1FE5F754D281_files/Chron%20JV%2011-2.pdfshapeimage_6_link_0shapeimage_6_link_1shapeimage_6_link_2
Écrivains libanais d’aujourd’hui

Heimito von Doderer

Bistrots, cafés, zincs

Illustrations : Breyten Breytenbach
Écrivain et peintre sud-africain, Breyten Breytenbach est né en 1939 à Bonnievale, dans la province du Cap. Installé à Paris en 1959 pour étudier la peinture, il est banni de son pays pour avoir épousé une Française d’origine vietnamienne. Rentré clandestinement en Afrique du Sud en 1975, il est arrêté et condamné à neuf années de prison. Il est libéré en 1982. Il vit aujourd’hui à Paris, à New York et en Afrique du Sud, et, parallèlement à la peinture, il poursuit l’écriture d’une œuvre qui mêle roman, poésie et autobiographie.
 
NUMÉRO ÉPUISÉ ARCHIVES
 
S’ABONNER
 
ACCUEIL